La prise de poids mène-t-il toujours à des douleurs aux pieds ?

 

 

 

  Il est évident que plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour répondre à cette question. La prise de poids a-t-elle été rapide ? Quel est l'âge du patient? Le patient est-il tout de même actif ? À quel type de pieds avons-nous à faire ? Ce bref article tentera de répondre à cette lourde question en se basant sur notre expérience clinique et la littérature scientifique.

La grossesse

 

Un cas est indéniable et c’est celui de la femme durant la grossesse. En effet, des chercheurs de l’Université de l’Iowa ont étudié la hauteur de l’arche plantaire de femmes durant leur premier trimestre ainsi que 19 semaines après leur accouchement. Il a été observé que celle-ci avait significativement diminué après l’accouchement, et ce, de manière plus importante s’il s’agissait de leur première grossesse*.

 

Ce phénomène est relié à la libération d’une hormone, la relaxine, qui a pour effet de relâcher les ligaments du corps. Les pieds plats ne sont pas automatiquement source de douleur, mais il s’agit d’une corrélation importante tout de même. La modification soudaine du poids d'un patient dans tous les cas ajoute beaucoup de stress sur le fascia plantaire. Il n’est pas rare pour une femme de voir apparaître un oignon au pied, une fasciite plantaire ou un ongle incarné lors de sa première grossesse. 

L’indice de masse corporel

 

Qu’en est-il du simple poids d’une personne ? C’est la question que des chercheurs du département de thérapie physique se sont posée au Virginia Commonwealth University. Dans leur étude, ils ont comparé un grand nombre de patients sur des critères tel que l’âge, l’amplitude de mouvement de la cheville, le genre et le temps passé debout chez des patients nouvellement atteints de fasciite plantaire.

 

De tous ces critères, seul l’indice de masse corporel montrait une corrélation avec le niveau d’invalidité des patients. Cela veut dire que plus les patients étaient en surpoids, plus leur fasciite les empêchaient de fonctionner et leur causait de la douleur**.

 

C’est aussi la conclusion que tirait une vaste analyse comparant plus de 51 articles scientifiques : un indice de masse corporelle élevé (>27,0) est lié à des douleurs de fasciite plantaire***.

Cela ne veut pas nécessairement dire que tous les gens en surpoids auront mal aux pieds, mais suggère qu’il s’agit d’un facteur qu’il faut définitivement tenir compte dans le traitement. L'étude en question n'évaluait que la fasciite plantaire, mais il s'agit tout de même de l'une des principales cause de douleur aux pieds. 

Un lien encore plus fort avec la dépression

 

Voici un fait encore plus intéressant : au-delà de l’indice de masse corporel et de l’âge, les hommes et les femmes souffrant des pires douleurs aux pieds ont davantage de chance de souffrir de symptômes dépressifs****. En d’autres mots, la douleur aux pieds des patients souffrant de dépression pourrait être pire que les patients sans dépression, qu’ils soient obèses ou non. Il est évident que le podiatre n’est pas formé à traiter ou diagnostiquer la maladie mentale, mais le lien est tout de même observable en clinique.

Changer la composition de notre corps n’est jamais une chose facile. Il est clair que plusieurs de mes patients.tes font aussi partie d’un cercle vicieux où ils essaient de perdre du poids, mais leur douleur au pied leur cause de la douleur et les empêchent de pratiquer le sport en question.

 

La clé du succès est d’y aller progressivement et d’écouter les signaux de douleur et d’inflammation que le corps nous envoie. Il faut aussi s’assurer d’être bien chaussé et bien équipé. Dans certains cas, une orthèse plantaire peut ajouter un niveau de soutien supplémentaire et même traiter certaines pathologies du pied.

 

 

 

En conclusion, le surplus de poids n’est pas automatiquement la cause de douleur aux pieds, mais il fait tout de même partie des facteurs importants à adresser lorsque la douleur se présente.

Sources :

* : Pregnancy Leads to Lasting Changes in Foot Structure

**:Impact of demographic and impairment-related variables on disability associated with plantar fasciitis

*** : Higher body mass index is associated with plantar fasciopathy/'plantar fasciitis': systematic review and meta-analysis of various clinical and imaging risk factors.

**** : Link Between Foot Pain Severity and Prevalence of Depressive Symptoms

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

BLOG & ASTUCES SANTÉ

Articles semblables
Please reload

Delson
66 route 132, suite 220
Delson, Québec
450-845-7433 (PIED)
Contactez-nous par courriel au: cplpdelson@gmail.com
  • Instagram Clinique_Lampron_Perron
  • Facebook Social Icon
Ordre des podiatres du Québec

© 2016 Clinique Podiatrique Lampron-Perron.

Conception Web par Vincent Richer

Montréal
1559 rue Bélanger
Montréal, Québec
514-508-7433 (PIED)

Clinique Podiatrique Lampron-Perron | Montréal et Delson